Episode I

Mots récoltés par Régis :  Orque, Atomique, Optes, Trapèze

Être un héros. Faire le bien. Défendre le faible.

Foutaises.

Je pousse mon verre vide sur le comptoir, le bar jute une ambiance jaunâtre et capiteuse. Le barman me ressert en silence.

C’est à ce moment que tu te décides à rentrer, et que tu optes pour la chaise à côté de moi. Je regarde ta robe noire et l’ouverture en trapèze sur ton dos. Ta peau est toujours lisse, et froide. Je bande déjà, et ça me fait mal à en pleurer.

Je ne te toucherai pas, je ne te frôlerai pas. Tu poseras l’enveloppe à côté de ma main, et tu repartiras sans un mot.

Être un mec bien. Suivre les règles. Faire ce qui est juste.

Je ferme les yeux. Y a du marasme dans ma nausée, je revois cet enculé que j’ai descendu hier soir, en train de collapser dans sa bile et son sang, à mes pieds, avec le flasque d’un orque échoué.

Pour la cause. Pour la liberté.

On lui dira.

J’ai raté le moment où tu es sortie. Dommage, j’aime bien te regarder partir.

Je dépose quelques crédits pour le jus infecte qui me brûle les tripes, et je me casse, le pas hagard. Me trouver un trou pour m’allonger avec mes frères les cafards. Me branler en pensant à toi. L’enveloppe et son contenu, froissés sur une table de nuit poisseuse.

J’aurai pas d’explosion atomique, à peine une décharge électrique le long de l’échine. Avant d’aller gerber.

Puis, après, j’irai buter une nouvelle foutue cible anonyme.

Heureux et prestigieux soldat sans nom d’un conflit sans fin.

Pour ton utopie politique, et surtout, surtout…

Pour ton cul.

Et pour le voir s’asseoir à nouveau demain près de moi, Melinda.

Musique : I am sorry, Brenda Lee