En passant

La Douche

Cascade

Cascade

Eau giclante sur peau nue.

Les coques fendent le ciel aquatique, en caresse laconique.

Chaque geste est lent, intense, doucement sensuel. Autant de soupir retenu, à sa propre attention.

Les mains sur les cordages glissent, gestes automatiques, le visage face au vent, la liberté engouffrée dans les vêtements.

Elle se cambre légèrement, et contourne les courbes généreuses de ses seins, lourdement posés sur les larges coulées savonneuses.

Le bois est épais sous les pieds baignés de soleil, la terre est si loin, si proche.

Les mains dans l’humidité de ses cheveux, elle épouse en myriade le vertige délicieux dans le creux de ses paumes.

Les voix sont rauques, la sueur perle, brillante, tandis que claquent les voiles éclatantes.

Les doigts glissés tout contre son pubis, elle laisse se déverser le lait saponite.

Les mouvements sont brusques, et les muscles se tendent merveilleusement en reflet cuivré.

Les yeux mi clos, elle sourit.

Le regard porté au loin, il sourit.

Musique : Dream in my head, par Yael Naim